• Multiprise connectée Broadlink MP1

    Il y a 1 an de cela, je voulais commander la multiprise connectée Greenwave NP310-F : La multiprise Z-Wave 6 prises. Elle allait me permettre de commuter et de mesurer la consommation de six appareils de manière indépendante pour un peu moins de 50€.…

  • La commande ps dans la pratique

    Vous aimez beaucoup votre Raspberry, mais voilà, il y a un process gourmand qui consomme toute la CPU. Pour faire la chasse, ou tout simplement pour savoir ce qui se passe sur votre machine, il y a une commande pratique : la commande ps. Cette comman…

  • La Powerbank Xiaomi trouvée chez Sarakha63

    Je vous parlais il y a quelques mois des powerbank. Non, en fait c’était il y a plus d’1 an. A l’époque, je passais par le site Dealabs. J’étais tombé sur un bon deal pour une batterie portable ultra mince pas chère Xiaomi. J’…

  • Rasoir Braun Series 7 7850cc ou le passage au rasoir électrique

    Voilà plus de 2 semaines que j’ai l’occasion d’utiliser le rasoir Braun Series 7 7850cc. Je n’ai pas voulu publier d’avis avant de l’avoir vraiment tester, c’est à dire avec différents types de barbe. Mais ma…

  • Un history utile

    Certain utilise souvent la commande history, que ce soit sur UNIX ou Linux, pour se souvenir de ce qu’on a fait, ou pour savoir ce que les autres ont fait, surtout quand on partage un compte applicatif. Le problème est qu’on retrouve bien…

  • Bloquer des adresses IP par pays avec IPTABLES

    Si vous exposer une de vos machines sur Internet, il faudra la protéger. Si vous ne disposez pas d’infrastructure tel que Online ou OVH chez vous, il faudra utiliser toutes les ruses possibles. Vous aurez le choix d’une solution complète, fiabl…

  • JJRC H31, étanche et incassable, un drone passe-partout pour débutants

    Je vais vous parler aujourd’hui du JJRC H31. Résistant à toutes épreuves, ce drone a comme principal atout sa robustesse. En effet, ce drone passe-partout est capable de résister à toutes les épreuves que pourrait lui faire subir une débutant. …

Articles récents

Multiprise connectée Broadlink MP1

Il y a 1 an de cela, je voulais commander la multiprise connectée Greenwave NP310-F : La multiprise Z-Wave 6 prises.
Elle allait me permettre de commuter et de mesurer la consommation de six appareils de manière indépendante pour un peu moins de 50€. On pouvait y trouver un bouton physique général permettant de commuter manuellement et simultanément l’ensemble des six prises (et en prime, une mollette latérale pour modifier la couleur). Malheureusement, elle n’était plus disponible. Mais voilà que Broadlink sort sa multiprise connectée, la MP1 … à 18€ sur GearBest (grâce à un bon plan de notre ami Sarakh63) !!!

Pourquoi elle et pas une autre ?

La multiprise connectée Broadlink MP1 est une multiprise WiFi intelligente, pour une utilisation quotidienne, que vous pourrez contrôler depuis l’application mobile Broadlink du fabriquant. OK, pas mal. Mais jusque là, ça ne m’intéresse pas plus que cela. Si je vous dit qu’elle ne coûte que 18€, et que vous pourrez aussi la contrôler depuis Jeedom, via le plugin Officiel Broadlink ? Alors là, je dis BANCO!!!

Présentation multiprise connectée Broadlink MP1

J’ai donc reçu la multiprise connectée Broadlink MP1 semaine dernière. Et là… waouh!!! Elle est vraiment, vraiment très classe. Solide, de bonne facture, avec même des tampons antidérapants. Mais pourquoi ne proposent-ils pas la version EU ? En effet, l’embout de la multiprise est de type UK. Bon, rien de grave car il suffit d’ajouter un adaptateur. Et comme j’en ai une tour complète… .

On notera cependant que les emplacements, au multi-format EU, UK et AU, sont compatibles avec nos prises françaises, au détail près qu’on y perd la terre.

Il y a au total quatre prises pouvant être commandées indépendamment, et sur chaque emplacements une petite LED témoin qui permet de savoir d’un coup d’œil si celle-ci est active ou non. Un unique bouton qui permet d’allumer ou éteindre d’une pression tous ces emplacements/prises.

Spécifications

Modèle : MP1 / MP1-1K4S
Voltage : 250V
Puissance MAX : 10A
Longueur du câble : 1.5 mètres
Type de réseau WIFI pris en charge : IEEE 802.11b/g/n
Poids : 460 g
Dimensions : (L x W x H): 25.40 x 6.00 x 3.20 cm
Résistance hautes températures (750°C)
Protection contre les surcharges
Contrôlable en local amis aussi à distance en 3G/4G

Application mobile

Rien de plus simple pour l’association avec l’application mobile Officiel Broadlink. Côté Adroid, il s’agit de e-Control.
Un fois lancée, il suffit de cliquer sur le signe + en haut à droite, puis sur Ajouter un périphérique. La multiprise sera détectée est apparaitra sur l’écran. Il ne restera plus qu’à saisir identifiants wifi (nom du SSID et et clé) afin de la connecter à votre réseau local.

 

Plugin Jeedom

Bien entendu, la raison qui a fait que j’ai opté pour cette multiprise connectée Broadlink MP1, est qu’elle est compatible avec Jeedom, et ce, grâce à un plugin de notre ami Ludovic (encore sarakh63 bien sûr). Celui-ci (le plugin hein, pas Ludovic) est disponible sur le market Jeedom.

Une fois le plugin installé, et votre multiprise correctement connectée sur votre réseau local, vous n’avez plus qu’à cliquer sur l’icône Mode inclusion. Votre multiprise connectée Broadlink MP1 sera automatique ajoutée à Jeedom.

Il ne reste plus qu’à éditer l’équipement pour lui attribuer un nom, un objet parent,  et et éventuellement modifier  le nom des prises dans les commandes.
Côté dashboard, on obtiendra ceci :

Vous pouvez maintenant activer ou désactiver les prises en cliquant dessus, ou les utiliser au travers de scénarios.

Pour conclure, la multiprise connectée Broadlink MP1 est vraiment très intéressante, de par son intégration dans Jeedom, mais aussi de part l’impression de qualité, surtout pour ce prix défiant toute concurrence. Je pense même à en commander une seconde pour brancher certains éléments dans mon bureau.

La commande ps dans la pratique

Vous aimez beaucoup votre Raspberry, mais voilà, il y a un process gourmand qui consomme toute la CPU.
Pour faire la chasse, ou tout simplement pour savoir ce qui se passe sur votre machine, il y a une commande pratique : la commande ps.
Cette commande est exécutée très souvent, mais très peu de personne l’utilise pleinement. Je vous propose donc, comme avec la commande awk, de partager avec vous mes petits tips.

Trouver les process consommant le plus de mémoire

Trouver les process consommant le plus de cpu

Le détail de ces 2 commandes

J’utilise donc la commande ps avec un certain nombre de paramètres que je vais détailler ci dessous.
ps Liste des processus courants

-e Selectionner l’ensemble des process

  o Spécifier un format utilisateur dont la configuration est :
pmem,pcpu,pid,args le format sera donc définit par mémoire,cpu, numéro de pid et commande

A cela, je rajoute un peu de tri avec les commandes tail et sort :

tail -n +2  : sortie standard à partir de la seconde ligne (pour éviter la sortie des entêtes de colonnes comme %MEM, etc …),
sort -rnk 1 : classé par ordre numérique (n), décroissant (r), et cela, suivant la première colonne (mémoire),
sort -rnk 2 : puis, classé par ordre numérique (n), décroissant (r), et suivant la seconde colonne (cpu),
head : sortie des 10 premières lignes uniquement.

Voilà, j’espère que ces quelques explications vous serviront. Bien entendu, essayer de les adapter au mieux à vos besoins.

La Powerbank Xiaomi trouvée chez Sarakha63

Je vous parlais il y a quelques mois des powerbank. Non, en fait c’était il y a plus d’1 an. A l’époque, je passais par le site Dealabs. J’étais tombé sur un bon deal pour une batterie portable ultra mince pas chère Xiaomi. J’en avais commandé, pour moi, ma compagne, et mon père. Mes références ayant changées, je voulais vous parler de 2 choses. Tout d’abord, un excellent blog / bons plans (le site de Sarakha63), et ma nouvelle powerbank qui m’a couté moins de 14€.

Powerbank 2 Xiaomi 10000mAh

Ma précédente batterie portable avait une capacité de 3300mAh en 5.1V, et de 5000mAh en 3.7V. C’était déjà très très bien. Ultra légère, elle se planquait bien dans un sac à main, dans un sac à dos, sans peser ni prendre trop de place. Ma nouvelle batterie a une capacité de… 10000mAh !!!
2 fois plus de capacité, pour quelques millimètres et quelques grammes de plus. Autant que ce powerbank se fera tout aussi discrète, en offrant en plus la fonction Quick Charge 2.0.

Description technique

Modèle : PLM-02-ZM
Type de batterie : High quality lithium-ion polymer
Entrée : DC 5.0V / 2.0A (TYP)
Sortie : DC 5.1V / 2.4A (TYP)
Capacité : 6900mAh (TYP 1A) [5.1V] / 10000mAh [3.85V] Temps de charge : ~ 3h en 2A // ~ 5h en 1A
Taille du produit : 130 * 71 * 14,1 mm
Détection de chargement : Détecte automatiquement l’insertion et le retrait de charge
Sécurité : Ce produit prend en charge la protection de la tension d’entrée, la protection contre les surintensités de sortie, protection de surtension de sortie, la protection de court-circuit de la sortie, surcharge de la batterie, la température et d’autres protections…
Poids : 228g

Il faut le dire, Xiaomi, ce sont des powerbank toujours plus performantes, avec un exemple concret : quand il fallait 2h30 pour charger une batterie de 3000mAh  (Mi Note Pro), il faut maintenant 1h45.

Mais Xiaomi, c’est aussi toute une gamme de produits comme le MiFlora, les Miband, les Yeelight qui vont avec le kit Xiaomi Home. Bien entendu, le tout compatible avec Jeedom bien évidement.

Côté prix, il y a en ce moment un bon plan, et vous pouvez les trouver à 13.58€ ici avec le code BANK2FR.

Le blog de sarakha63, sarakha63-domotique.fr

Il sait se présenter tout seul (la version complète est ici) :

Ludovic SarakhaJe m’appelle Ludovic Sarakha j’ai 32 ans et je suis habitant de Clermont-Ferrand. Concernant les études il faut savoir que bien que j’ai travaillé dans l’informatique (SSII internationale) et maintenant dans la domotique, j’ai un doctorat de Chimie des matériaux. Je suis un autodidacte passionné d’informatique, de domotique et de tout ce qui tourne autour des objets connectés.

Au delà de cela, c’est un gars très sympa, ouvert, poli (oui, ok, pas comme d’autres dont je tairais les noms). Il a un blog fort sympathique : sarakha63-domotique.fr
Bien sûr, on va y trouver de bons plans sur pas mal de produits liés à l’informatique en général, et à la domotique plus particulièrement.
Mais le gros avantage de son site, contrairement à d’autres, c’est qu’il ne publie pas uniquement des bons plans, des offres sympa, des codes promo… il fait de vrais articles.
Des articles avec du contenu, de vrais tests, un vrai retour d’expérience, comme vous pourrez le lire dans cet article par exemple.

En même temps, je vous invite à lire la description de sa thèse..ça laisse songeur. Le titre de cette thèse est :

Transferts d’énergie dans des titanates dopés Pr 3+ et application au développement d’afficheurs électroluminescents par pulvérisation cathodique.

Voilà, vous connaissez maintenant plus ou moins le personnage. J’espère que cette rapide présentation vous aura convaincu d’aller visiter son site. Sur ce, je vous laisse. J’ai des commandes à passer !!!!

Rasoir Braun Series 7 7850cc ou le passage au rasoir électrique

Voilà plus de 2 semaines que j’ai l’occasion d’utiliser le rasoir Braun Series 7 7850cc.
Je n’ai pas voulu publier d’avis avant de l’avoir vraiment tester, c’est à dire avec différents types de barbe. Mais maintenant, avec du recul, je peux publier mon avis. Il vaut ce qu’il vaut, il est personnel.

Présentation générale

Tout d’abord, le rasoir Braun Series 7 7850cc est livré avec une housse de transport très classe, mais surtout, avec sa base nettoyante Clean&Renew (ainsi que sa recharge d’alcool nettoyant), et ça, c’est vraiment un plus. La base est peu encombrante, elle sert à la fois de station de nettoyage mais aussi de chargeur.
Coté design, c’est le top, un rasoir posé en travers, tout noir, led vertes et bleues, ça en jette pas mal.

Rasoir Braun Series 7 7850cc - Général

Prise en main du rasoir Braun Series 7 7850cc

A toujours utiliser un rasoir à main, on prend l’habitude d’avoir quelque chose de léger en main. Quand on reprend un rasoir électrique, on peut être un peu déconcerté par son poids, je pense (cela n’a pas été le cas pour moi).
La conception en elle-même est plus que convaincante!!! On dispose d’un appareil très chic, doté de matériaux de qualité, avec un enrobage de type grip (anti-dérapant). Celui-ci offre une bonne prise en main, surtout quand on est sous la douche.
L’extrémité du manche dispose d’un écran LCD qui indique l’état de la batterie (3 niveaux) et un témoin de remplacement de la grille.
Bref, on sait qu’on a en main un produit de très bonne facture, très robuste.

Rasoir Braun Series 7 7850cc - Prise en main

Coté rasage

Le rasoir Braun Series 7 7850cc dispose de 5 modes de rasage. Cela va du mode Sensible au mode Turbo, selon votre type de peau. La couleur variant du bleu clair au vert afin d’indiquer pour quel mode de rasage vous avez opté. Pour ma part, je n’utilise que le dernier, le mode Turbo, donc lumière verte.

J’ai testé par le passé 2 rasoirs électriques différents. Le premier n’a fait qu’une seule utilisation tellement j’avais le visage irrité. Quant au second, je lui ai laissé 1 semaine, mais au final, même constat : irritations et rougeurs pendant plusieurs heures. Autant dire que j’appréhendais pas mal la première utilisation!!!
J’ai utilisé le rasoir BRAUN Series 7 le matin, à sec, juste avant la douche. Et là, Ô surprise… aucune irritation, ni rougeur. Mais surtout, j’étais bien rasé, et en prime, la technologie Sonic donne une belle expérience du rasage, comme un micro-massage  (10 000 vibrations!!!
Si vous voulez faire le test, c’est très simple : utiliser un après rasage à base d’alcool, et vous sentirez la différence.

Le rasoir dispose aussi d’une tondeuse de précision, logée dans le manche, qui permet de couper les pattes.

Rasoir Braun Series 7 7850cc - Mini tondeuseRasoir Braun Series 7 7850cc - tête pivotante

Technologie et innovation

Je pense que cela doit venir de la tête de rasage du rasoir Braun Series 7 7850cc. Elle a la capacité à s’adapter aux contours du visage et du coup, aucun poils ne lui résiste, même dans le cou (technologies MacroMotion et MicroMotion)!
Je vous conseille de tendre un peu votre peau au passage du rasoir pour éviter d’avoir à trop repasser dessus. Ben oui, soyons honnête, un seul passage ne suffit pas. Je vous mentirais si je disais le contraire. Aucun rasoir ne le permet!!

Rasoir Braun Series 7 7850cc- Grille innovante

Les autres parties du corps

Il fallait aussi tester le rasoir Braun Series 7 7850cc ailleurs que sur le visage.
Sous les bras, pas de problème aussi. Le torse, je n’ai pas essayé. A vrai dire, je n’ai pas envie de perdre cette toison tellement adorée de ma fille.
Sur les jambe de madame, apparemment, cela fonctionne bien.
Les parties intimes, je déconseille fortement, en même temps, ça ne doit pas être fait pour!!!

La base nettoyante et autonomie

Une fois le rasage terminé, et c’est vraiment un gros plus, on le repose dans la station de lavage.
Tout comme on ne prête pas son rasoir pour des questions d’hygiène, avoir un rasoir propre dehors comme dedans est vraiment important.
Son utilisation est on ne peut plus simple. Il suffit de poser rasoir sur la base, attendre 5 secondes que celle-ci détecte le nettoyage nécessaire (4 modes : pas de nettoyage, rapide, normal ou intensif). Une simple pression et elle se met au travail, adaptant son cycle en fonction de l’état de la tête (ou de la durée d’utilisation??).
La base est peu encombrante, elle sert à la fois de station de nettoyage mais aussi de chargeur.

En ce qui concerne la batterie. J’avoue que je ne me pose pas de question. Une fois le rasage terminé, je repose le rasoir sur sa base. Il faudra attendre mon prochain déplacement pour savoir ce qu’elle vaut.
En parlant de cela, j’ajoute que le rasoir est livré dans une jolie house de transport rigide. Aucun souci à se faire lors des voyages. En prime, on a droit (pour remplacer sa station de nettoyage) à une petite brosse nettoyante.

Mon avis général sur le rasoir Braun Series 7 7850cc

Je suis donc plus que satisfait de mon rasoir Braun Series 7 7850cc, et je recommande bien entendu ce produit !
De ce fait, moi qui ne connaissait pas vraiment la marque, je me laisserai bien tenter par une tondeuse. J’ai vu qu’ils en avait des plutôt sympa… à suivre.

Un history utile

Certain utilise souvent la commande history, que ce soit sur UNIX ou Linux, pour se souvenir de ce qu’on a fait, ou pour savoir ce que les autres ont fait, surtout quand on partage un compte applicatif. Le problème est qu’on retrouve bien la commande, mais jamais la date et l’heure à laquelle celle-ci a été exécutée.
Je vous propose une petite astuce bien pratique pour répondre à ce besoin, un history utile.

Il faut tout d’abord définir une variable HISTTIMEFORMAT, et la positionner dans votre fichier .profile afin qu’elle soit chargée systématiquement.

Pour bien comprendre ce qu’on demande :

Vous pouvez vous amuser comme vous voulez maintenant que vous avez tout compris.

Pour vérifier que cela fonctionne bien, déconnectez / reconnectez vous, puis tapez la commande history. Vous obtiendrez ceci :

Plus pratique, n’est-ce-pas ?

Bloquer des adresses IP par pays avec IPTABLES

Si vous exposer une de vos machines sur Internet, il faudra la protéger. Si vous ne disposez pas d’infrastructure tel que Online ou OVH chez vous, il faudra utiliser toutes les ruses possibles. Vous aurez le choix d’une solution complète, fiable, simple, comme PFsense, ou alors un Linux de base, et donc de préférence, une Debian / Ubuntu, et bloquer des adresses IP par pays avec iptables… 🙂

Ras le bol de la pollution

Si vous jeter un œil parfois sur les journaux de votre firewall, vous avez du vous apercevoir que ceux-ci sont remplis de tentatives d’intrusions. Pour se débarrasser d’une grande partie de cette pollution, parfois, il suffit simplement de bloquer des adresses IP par pays avec iptables. En effet, les attaques proviennent généralement toujours des mêmes pays (Chine, Russie, Corée, Hong-Kong, etc…).
Pour ce faire, vous pouvez simplement utiliser un module de noyau pour iptables, appelé « xtables-addons ».

Installer le module xtables-addons

Sur Debian / Ubuntu, il est assez facile (comme assez souvent) d’installer ce module grâce à la commande apt-get.

Mettre à jour la base Maxmind

Ensuite, il faudra télécharger la base de données géographique Maxmind. Pour cela, il faudra connaitre l’emplacement de l’outil xt_geoip_dl. En effet, cela dépendra de la version de xtables-addons installée (actuellement, dans les dépôts Debian, la version 2.6 est packagée, alors que la version 2.10 est disponible sur Sourceforge https://sourceforge.net/projects/xtables-addons/files/).

Cela téléchargera donc la base Maxmind :

Il vous reste maintenant à construire les listes avec la commande suivante dans le même répertoire (il faut au préalable créer le répertoire qui les contiendra) :

Bloquer des adresses IP par pays avec iptables

Côté pratique, rien de plus simple, vous pourrez bloquer les IP venant de Chine, de Hong-Kong, de Corée, de Russie ou d’ailleurs :

Ou alors, tout simplement n’autoriser que les adresses IP de votre pays (dans notre cas, sur le port 22) :

Maintenant, il ne vous reste qu’à automatiser la mise à jour de la base de données Maxmind. Dans mon exemple, nous allons créer le script /etc/cront.monthly/0update_maxmind , afin que celui-ci soit exécuté une fois par mois :

N’oublier pas de le rendre exécutable :

Vous voilà prêt à jouer et à bloquer des adresses IP par pays avec iptables.

Références :
http://xtables-addons.sourceforge.net/geoip.php
https://room362.com/post/2016/blocking-countries-via-iptables/
https://www.internetstaff.com/frustrate-ssh-scanners-geoip-iptables-blocking/
https://www.linode.com/stackscripts/view/3807-jeffkyjin-ipp2p+filtering

JJRC H31, étanche et incassable, un drone passe-partout pour débutants

Je vais vous parler aujourd’hui du JJRC H31. Résistant à toutes épreuves, ce drone a comme principal atout sa robustesse.
En effet, ce drone passe-partout est capable de résister à toutes les épreuves que pourrait lui faire subir une débutant. Il n’a pas peur de tomber en plein vol, se prendre un mur, avoir des hélices endommagées, se prendre un mur, et même tomber dans l’eau… . Ce petit drone est tellement léger qu’il peut voler aussi bien en extérieur, qu’en intérieur.
Il craint 1 seul chose : finir sa course dans les arbres. Si le JJRC H31, se retrouve coincé, il aura énormément de mal à s’en sortir sans l’aide de son propriétaire.

Étanche à l’eau

Avec un drone standard, il ne faut pas voler au dessus d’une étendue d’eau comme un lac ou d’une piscine. Mais voilà, avec le JJRC H31, ne vous interdisez aucun terrain de jeux. Ses hélices sophistiquées glissent sur l’eau, et en cas d’immersion, le drone sera toujours en mesure de reprendre sa course.

Gyroscope 6 axes

Ce JJRC H31 est un quadricoptère qui fonctionne avec une radiocommande 4 voies et dispose d’un gyroscope de 6 axes intégré.
Ainsi, vous pourrez le faire tournoyer sur lui-même sans pour autant perdre le contrôle de la direction. Il est tout aussi capable de réaliser un vol stationnaire. Mieux encore! Vous pourrez même effectuer des loopings dans les 4 directions, ou encore faire des figures à 360 degrés.

Il dispose aussi de la fonction RTH (en français : retour à la maison, ou plutôt, retour au point de départ). C’est une fonction qui permettra à votre drone passe-partout de revenir au dernier Home Point enregistré. Il y a trois situations où le RTH est déclenché :
– RTH commandé par le pilote,
– RTH imposé par le drone suite à la perte de liaison entre le drone et la radiocommande,
– RTH imposé par le drone suite à une batterie faible.

Un pilotage en toute simplicité

Ce drone est bien évidemment piloté grâce à une radiocommande sur la bande de fréquence des 2.4GHz.
Elle vous permet de le diriger à une distance de 60-70 mètres maximum. Son utilisation est très simple, et quand bien même, une notice d’utilisation est fournie avec le drone. Pour information, les 2 boutons type Potard sont factices.

Il dispose de 3 vitesses sélectionnables grâce à la gâchette de gauche (50%,75%,100%).
La gâchette de droite, quant à elle, permet de faire des flips dans tous les sens !

La batterie tient plus ou moins 10 minutes. Je vous conseille d’en ai acheté quelques unes en plus.
Le chargeur est un petit dongle USB très pratique. Il permet de recharger la batterie quasiment partout.

Spécifications

Description :
Nom de marque: JJRC
Nom d’article: JJRC H31 RC Quadcopter
Matériel: composants électroniques, ABS / PS
Fréquence: 2.4G
Canaux: 4CH
Gyro: 6 axes
Durée de vol: environ 8-10 minutes
Distance Remote Control: A propos de 70-80 mètres
Temps de charge: 60 minutes
Batterie Pour quadricoptère : 3.7V 400mAh (inclus)
Batterie pour la radiocommande: 4 piles AAA (non inclus)
Taille du produit: 31 x 31 x 7.2cm
Poids : 76g

Emballage inclus :
*1 x JJRC H31 RC Quadcopter
*1 x Radiocommand
*1 x 3.7V 400mAh Batterie
*1 x Chargeur USB
*4 x Hélice
*4 x Train d’atterrissage
*4 x Housse de protection
*1 x Tournevis

Mes conclusions sur ce drone passe-partout pour débutants

Je le recommande pour les débutants ou toute personne qui veulent un drone solide, pas cher et qui fonctionnent très bien
Ce modèle ne convient pas aux enfants de moins de 14 ans. Toutefois, j’ai pu le mettre plusieurs fois entre les mains (toujours ma surveillance) de ma princesse (4ans). Elle s’éclate toujours autant avec (même si sur la photo on ne le voit pas trop), et surtout, il est toujours fonctionnel, en très bon état.
Ce petit drone, qui ne paye pas de mine, est absolument génial… surtout pour son prix ridicule! Il fera le bonheur des débutants qui ne voudront pas voir leur apprentissage freiné par la peur de casser leur jouet! Alors filer directe chez Gearbest en prendre un, vous n’aurez pas l’impression de perdre votre argent!!

Le Drone Karma de GoPro va faire fureur

Ça y est, GoPro confirme ses ambitions dans le monde des drones. La société californienne, basée San Mateo, spécialiste des action cams (comprendre caméras de petite taille, à objectif grand angle, fréquemment utilisées dans les sports extrêmes), lance son drone grand public baptisé Karma. Je vous propose une petite review du drone Karma de GoPro que beaucoup vont rêver de posséder.compatible-with-main-image

Une concurrence forte

C’était l’occasion d’ajouter un nouveau levier de croissance, et ainsi (car on n’a aucun doute), de booster les ventes de ses caméras GoPro embarquées. En effet, même si les caméras GoPro sont devenues incontournables, dans l’univers geek comme dans celui des sports extrêmes, le marché n’en est pas moins concurrentiel.
Et forcement, on l’aura compris, son concurrent direct, le chinois DJI, que la société GoPro compte sérieusement agacer avec son drone Karma de GoPro.
On rappellera qu’il est le numéro un mondial du drone grand public, et qu’il a développé ses propres caméras embarquées dans le DJI Phantom 3.
Mais il ne faudra pas oublier les autres acteurs comme 3D Robotics, Blade, Yuneec ou Parrot… .

Une boite à outils complète

Le point fort du drone Karma de GoPro, c’est qu’il a été conçu comme une trousse à outils pour faire des prises de vue, un petit drone (à peine 1kg) modulaire. On peut intégrer un stabilisateur (une nacelle, ou gimbal), et bien entendu, une caméra GoPro. Autre fonctionnalité importante, il est pliable, et se range facilement dans une valise de transport avec fixation d’épaule intégrée.

Le contrôleur (radio-commande) est équipé d’un écran tactile affichant ce que filme la caméra (vidéo diffusé pourra être partagée avec un ami grâce à l’application GoPro Passenger).
La radio-commande du drone Karma de GoPro dispose d’un bouton décollage et atterrissage automatique, ainsi qu’une fonction RTH (Return Home).

La caméra et le stabilisateur peuvent s’enlever et être utilisés comme une perche que l’on tient dans la main (Karma Grip). Il existe même un accessoire pour prolonger la perche.

Un produit vraiment bien réussi que ce quadcoptère, qui devrait être commercialisé à partir de 870€, et sera disponible en 3 versions : sans caméra, avec la caméra GoPro Hero5 Session, ou encore avec la GoPro Hero5 Black.

La prochaine étape, une caméra à 360 degrés

Cette dernière pourrait être proposée en option et permettrait d’associer le drone Karma de GoPro à la réalisation de vidéos en réalité virtuelle (VR), ou de le piloter avec un casque de réalité virtuelle, offrant un angle de 360°. D’ailleurs, GoPro utilise déjà le système Odyssey (je vous invite sérieusement à lire le sujet) sur les GoPro Hero4 pour filmer en 360 degrés.

L’année 2016 s’annonce donc capitale pour GoPro qui ne doit pas rater son entrée dans le secteur des drones.

Le reste en détail du drone Karma de GoPro

Caractéristiques du drone
Vitesse maximale 15 m/s (35 mi/h)
Distance maximale 1 000 m (3 280 ft)
Altitude de vol maximale 4 500 m (14 500 ft)
Vitesse du vent maximale 10 m/s (22 mi/h)
Fréquence de fonctionnement 2,4 GHz
Dimensions (déplié/sans hélices) Longueur : 303 mm (12 po)
Largeur : 411 mm (16,2 po)
Hauteur : 117 mm (4,6 po)
Dimensions (plié/transport) Longueur : 365,2 mm (14,4 po)
Largeur : 224,3 mm (8,8 po)
Hauteur : 89,9 mm (3,5 po)
Longueur des hélices 25,4 cm (10 po)
Poids 1 006 g (35,5 oz)

Caractéristique du contrôleur
Taille de l’écran 12,7 cm (5 po)
Résolution d’écran 720p
Luminosité de l’écran 900 nits
Autonomie de la batterie 4 heures
Fréquence de fonctionnement 2,4 GHz
Poids 625 g (22 oz)

Caractéristiques de la batterie
Dimensions Longueur : 201,3 mm (8 po)
Largeur : 91,62 mm (3,6 po)
Hauteur : 42,7 mm (1,75 po)
Poids 545 g (19,3 oz)
Durée de vol Jusqu’à 20 minutes
Capacité 14.8V 5100mAH (75.4Wh)
Type de batterie Li-Po

Caractéristiques du chargeur
Capacité 16,8 V 5 A
Temps de chargement de la batterie Karma 1 heure
Temps de chargement du contrôleur Karma 2,5 heures
Temps de chargement du Karma Grip 2 heures

Caractéristiques du stabilisateur
Plage de mouvement -90° à 0° (bas/haut)
Caméras compatibles HERO5 Black, HERO5 Session, HERO4 Black/Silver
Poids 230 g (8 oz)
Nombre d’axes 3

Caractéristiques de la poignet
Dimensions Longueur : 205 mm (8 po)
Largeur : 43 mm (1,7 po)
Hauteur : 43 mm (1,7 po)
Autonomie de la batterie 1,75 heure
Poids 244,6 g (8,62 oz)

Caractéristiques de la valise de transport
Longueur : 540 mm (21,3 po)
Largeur : 320 mm (12,6 po)
Hauteur : 150 mm (5,9 po)